img Actu 11.jpg

Les 6 étapes pour une conduite du changement réussie

 

Une conduite du changement aboutie est le résultat d’une stratégie mise en place en amont. Voici les 6 étapes à suivre pour que vos équipes adhèrent à la transformation enclenchée. 

 

1. Mettre le doigt sur les besoins de changement

Qu’est-ce qui a besoin d’être transformé ? Identifiez les raisons qui vous poussent au changement, mettez-les en avant pour souligner l’urgence de la situation et ce qu’il se passerait si rien ne changeait. Le changement doit apparaître comme inévitable pour la survie, l’innovation et la compétitivité de l’entreprise. 

2. Déterminer les objectifs en jeu

 

Vers quoi voulez-vous aller ? Quels sont vos objectifs ? Ils peuvent être d’ordre : 

  • financier  : être plus rentable, augmenter votre chiffre d’affaires ; 

  • humain : favoriser la flexibilité, le télétravail, avoir une meilleure gestion des absences ;  

  • marketing  : revoir son branding, sa réputation en ligne. 

 

Définir des objectifs clairs et simples permet de créer une plus grande adhésion de la part de vos équipes. Lorsqu’on connaît les résultats attendus, il est plus simple de définir une ligne de conduite à suivre pour y parvenir. 

 

Le plus efficace reste de monter une équipe de conduite de changement pour mener à bien le projet. Que ce soit avec un poste dédié ou une personne compétente extérieure, il est important de constituer une équipe de personnes motivées et influentes qui vont mener ce projet de transformation dans l’entreprise. 

3.Réaliser un état des lieux de l’entreprise

Une fois qu’on sait où l’on va, et pourquoi on y va, il faut regarder les bases de son point de départ. Analyser l’existant met en avant  les possibles résistances au projet et comment rassurer les différents doutes. 

 

Quels sont vos points forts, vos points faibles ? Qui seront les personnes directement impactées par le changement ? Qu’est-ce qui sera modifié une fois la transformation mise en place : l’organisation, l’environnement, les collaborateurs ou bien l’activité ? Tous ces points sont à réfléchir en amont pour une adhésion pleine et entière par la suite. 

4.Construire la mise en place du changement

 

Rien ne sert de vouloir tout faire d’un coup, le changement se fait de manière progressive. Il est primordial de construire un plan d’action avec différentes phases pour chaque étape de la conduite du changement. Chaque étape doit mentionner les résultats attendus sur le court terme et les points de friction possibles. 

 

Essayez d’être le plus clair possible dans les actions attendues et les rôles de chaque personne. La communication est LE point important à ne pas négliger, sans quoi la conduite du changement risque de ne pas être acceptée par l’ensemble de vos équipes. 

5. Communiquer pour rassembler les équipes

 

Rien de pire qu’une équipe qui a l’impression que le changement se fait de façon imposée. Pour éviter cela et tout risque de rejet, un mot d’ordre à respecter : la communication ! La communication et encore la communication. Les équipes doivent s’approprier cette transformation et devenir actrices de cette acceptation. 

 

Pour cela : 

  • définissez des tâches pour chaque personne qui ont du sens pour elles ; 

  • informez les parties prenantes à chaque étape de la conduite du changement ; 

  • organisez des ateliers pour développer les compétences et recueillir du feedback sur le changement qu’elles traversent ; 

  • écoutez et rassurez dès que nécessaire. 

 

N’oubliez pas de célébrer les réussites, aussi petites soient-elles ! Cela encourager vos équipes à continuer leurs efforts. Interagissez avec vos collaborateurs de façon ascendante et descendante pour une réelle prise en compte de leurs besoins.

6. Suivre les résultats de la conduite du changement

La conduite du changement ne s’arrête par lorsque toutes les étapes de la transformation ont été réalisées. Il faut suivre ce projet après pour voir s’il a été ancré dans l’entreprise et accepté par tous. 

 

En amont, mettez en place des indicateurs de performance, qui sont un outil de pilotage incontournable pour voir où vous en êtes. En fonction de ces derniers, vous pourrez mesurer l’efficacité de votre plan d’action. 

 

Ce temps de bilan est le moment parfait pour vous demander : est-ce que l’équipe est opérationnelle ? C’est le point le plus important à regarder pour voir si le changement s’inscrit dans la durée.