Capture d’écran 2021-08-23 à 10.05.44.png

Pourquoi est-il si difficile de recruter ?

Depuis quelques années déjà, on constate une difficulté à recruter et l’arrivée du covid n’a rien arrangé. Les secteurs touchés par la pénurie de main-d’oeuvre se multiplient, la prise de conscience et les départs sont nombreux et il y a un sous-emploi des jeunes et des séniors. 

 

Avec un taux de chômage de 8,1 % au premier trimestre 2021, le marché de l’emploi français semble aujourd’hui se trouver dans une situation paradoxale. Mais alors, comment surmonter les difficultés de recrutement ? Comment devenir une entreprise plus attractive ? Voici quelques pistes de réflexions.

 

Les secteurs qui ont du mal à recruter

 

Depuis le début de la crise, on constate une nette augmentation de la difficulté à recruter en hôtellerie et restauration. C’est un sentiment qui émerge partout dans ces secteurs : il est très compliqué de trouver du personnel alors que beaucoup de postes sont vacants. 

 

Une des raisons ? Les restrictions et les confinements à répétition de ces derniers mois. Les personnes travaillant dans ce secteur sont inquiètes pour leur avenir et ont très souvent changé de voie. On parle de 140 000 salariés qui auraient changé de métier. 

 

Mais l’hôtellerie et la restauration ne sont pas les seules à peiner pour trouver du personnel. 

 

D’après la Banque de France, voici les secteurs qui ont eu le plus de mal à recruter en juin 2021 :  

  • l’industrie : 31 % 

  • les services : 47 % 

  • le bâtiment : 50 % 

 

Sur l’ensemble des entreprises françaises, 44 % ont eu des difficultés dans leur recrutement. Bien évidemment, il existe des métiers qui sont plus en tension que d’autres. 

 

Voici la liste des métiers où il manque le plus de main-d’œuvre, d’après la Banque de France : 

  • charpentiers : 83 % 

  • couvreurs : 82 % 

  • géomètres : 82 % 

  • vétérinaires : 81 % 

  • médecins : 80 % 

  • aide à domicile : 77 % 

Capture d’écran 2021-08-23 à 10.06.02.png

Quelques raisons qui font que le recrutement est difficile

  • La pénurie de main-d’œuvre

 

Aujourd’hui, le manque de main-d’œuvre se ressent surtout dans les filières techniques et manuelles. Il y a une vraie absence de profils qualifiés sur le marché de l’emploi. 

 

Les secteurs du BTP, de l’agriculture et de l’industrie pointent du doigt une insuffisance de jeunes sortant de BEP, CAP et plus largement de filières techniques. 

 

C’est aussi ce que met en avant la Banque de France : il y a un manque d’incitation à exercer certaines professions et des problèmes de formations pour différents secteurs. 

 

Si vous rencontrez des difficultés à recruter des salariés, il faut réussir à savoir si c’est dû à un manque de main-d’œuvre de manière générale, ou si c’est votre entreprise qui n’est pas assez attractive. 

 

Lorsque vous discutez avec vos collègues autour de la machine à café, ou vos homologues lors de salons, est-ce que tout le monde fait le même constat ? Est-ce que la presse locale parle de cette pénurie de main-d’œuvre dans votre secteur ? 

 

Regardez aussi l’Enquête Besoin de Main d’Oeuvre. Pour lancer une recherche facilement :

- inscrivez votre secteur d’activité et le nom du poste qui vous intéresse ; 

- choisissez votre zone géographique. 

Vous verrez alors apparaître les résultats qui vous expliquent si votre secteur a des difficultés à recruter ou non. 

  • Le manque d’attractivité de votre entreprise

 

Si vous avez des problèmes de recrutement qui touchent différents postes dans votre entreprise, il est peut-être temps de voir si ce n’est pas votre image qui vous fait défaut. 

 

Est-ce que vous manquez de visibilité lorsque vous publiez une annonce ? Ou bien l’image que vous renvoyez n’attire pas les possibles candidats ? 

 

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes cherchent à trouver du sens dans leur emploi, surtout les juniors. Pour attirer ces candidats, rien de mieux que de mettre en place une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) pour montrer vos engagements et votre prise de conscience environnementale. 

 

Pour augmenter votre attractivité vous pouvez aussi développer votre marque employeur avec votre personal branding grâce à internet et les différents réseaux sociaux.

 

Vous pouvez créer : 

  • une page Linkedin ;

  • une page Facebook ; 

  • une page entreprise sur pôle emploi.

 

Les candidats, en plus d’en apprendre plus sur votre activité, pourront appréhender au mieux vos valeurs, vos engagements, et votre culture d’entreprise.

Capture d’écran 2021-08-23 à 10.06.15.png

Les modalités de recrutement : un frein pour vos candidats ?

 

Est-ce que vous êtes sûr que vos annonces de recrutements sont visibles ? Est-ce que vos candidats idéaux voient vos propositions ? Ou bien les candidats qualifiés la voient mais ne la considèrent pas comme attractive ? 

 

Quelles sont les limites de votre recrutement ? Est-ce que votre cible est digitale, ou non ?

 

Il est important de bien choisir vos canaux de diffusion et de bien référencer l’intitulé de  l’emploi. Privilégiez un titre “universel” et pas trop spécifique. Pour ce faire, aidez-vous des fiches métiers du ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).

 

Pour que votre offre soit vue comme attractive par vos candidats idéaux :

- donnez des informations très détaillées sur le poste, ses tâches, le lieu de travail et les horaires ; 

- définissez clairement le mode d’envoi des candidatures : appel téléphonique, candidature sur site d’emploi, e-mail ; 

- valorisez la culture de votre entreprise ; 

- soyez en phase avec le marché : le salaire est-il en adéquation avec le type de contrat et de métier proposé ? 

 

  • L’influence du Covid sur les mentalités et le recrutement

 

Quoi qu’on en dise, la crise sanitaire liée au covid a bousculé beaucoup de choses. Que ce soit la normalisation du télétravail, ou la réorientation ; plusieurs changements majeurs se sont opérés dans le monde du travail. 

 

On constate que beaucoup de personnes changent complètement de voie, suivent des formations pour faire un nouveau métier, ou encore se lancent à leur compte. D’autres souhaitent se tourner vers un emploi à mi-temps pour garder du temps pour soi, ou privilégient le télétravail pour éviter les déplacements domicile-travail.

 

Une prise de conscience s’est aussi opérée chez les jeunes qui sont tout juste diplômés. Il y a une grande quête de sens dans le travail. Nombreuses sont les personnes qui ne veulent plus travailler pour des entreprises qui n’ont pas conscience de leur impact environnemental et/ou sociétal.

Capture d’écran 2021-08-23 à 10.06.25.png

5 conseils pour recruter plus facilement

 

Mais alors comment faire pour surmonter les difficultés de recrutement ? Que ce soit une pénurie de main-d’œuvre ou un manque d’attractivité, voici quelques conseils pour vous aiguiller.

  • Étendre son bassin géographique

 

Parfois, les candidats qualifiés viennent à manquer dans son secteur. Il peut être intéressant de sortir de votre bassin géographique pour trouver de nouvelles perles. Pour ce faire, vous pouvez participer à des salons en ligne ou chercher dans la base de profil des différents sites de candidatures en fonction des zones géographiques.

 

 Les personnes qui viennent d’autres régions, voire même de l’étranger, peuvent recevoir une aide à la mobilité. 

  • Recruter en interne

 

Selon les cas, il est plus simple de faire évoluer un de vos salariés en interne, grâce à une formation, que de recruter une personne extérieure. Cette mobilité en interne, aussi appelée mobilité verticale, développe les compétences de vos salariés et les fidélise. 

 

Plusieurs options s’offrent à vous pour leur proposer des formations afin de les aider à monter en aptitudes : 

- le plan de formation de l’entreprise ; 

- le compte personnel de formation (CPF) ; 

- la validation des acquis de l’expérience (VAE).

  • Penser aux séniors et/ou aux juniors

 

Sur l’année 2020, le nombre d’embauches des jeunes de moins de 26 ans a baissé de 14,2 % par rapport à 2019 (en CDI et CDD de plus de 3 mois). Ce chiffre est représentatif de la difficulté qu’ont les jeunes diplômés à trouver un emploi à la sortie des études. 

 

Les juniors, même s’ils ont parfois peu d’expériences professionnelles, sont souvent motivés et avides d’apprendre de nouvelles choses. Il est important de leur laisser une chance et de les former aux pratiques de l’entreprise en interne. 

 

La Banque de France pointe du doigt le problème inverse : il y a aussi un sous-emploi des seniors.

  • Former des alternants en interne

 

Si vous n’avez pas la possibilité de recruter en interne, vous pouvez toujours former un alternant. C’est une solution sur le long terme. Cette option vous permet de répondre à vos besoins actuels mais aussi de renforcer les compétences pratiques d’un jeune qui aurait seulement des compétences théoriques. 

  • Réfléchir à de nouveaux arguments en nature pour attirer

 

Avec le covid, il semblerait que les demandes des candidats se soient quelque peu modifiées. Ce n’est pas tout de proposer un bon salaire, nombreuses sont les personnes qui cherchent des avantages en nature.

 

Pour attirer de nouveaux candidats vous pouvez miser sur : 

- le télétravail partiel ; 

- des horaires flexibles ; 

- les titres restaurants ; 

- l’abonnement aux transports en commun ; 

- un téléphone professionnel, etc.

Tout en gardant en tête que vos équipes sont vos meilleurs prescripteurs !


 

Pour conclure, on voit que la France se trouve dans une situation paradoxale. Les secteurs d’activité sont inégalement touchés par la crise.

 

Le problème réside dans les profils disponibles et leur inadéquation avec l’expérience et la qualification requises pour les postes proposés. Les attentes des entreprises se confrontent à la réalité du marché des candidats et à leurs attentes à eux. 

 

C’est pour cette raison que de nombreuses entreprises cherchent à mettre en avant les soft skills plutôt que des compétences concrètes. La crise sanitaire a démontré l’importance de savoir s’adapter, gérer son stress tout en faisant preuve d’autodiscipline, de prise d’initiative, de rigueur et d’écoute. 

 

Besoin de mettre en place un changement de stratégie RH dans votre entreprise ? Contactez nous :)